MAROC, ALGERIE : DEUX PAYS FRERES POUR TOUJOURS

                      MAROC, ALGERIE : DEUX PAYS FRERES POUR TOUJOURS                                                                   MALGRE TOUT… ! 

  Tout d’abord, à l’occasion de la fête de Aïd Al Adha,grandissime symbole de sacrifice,  de piété, de tolérance exemplaire, avec toute l’humilité requise devant Allah Le Tout Puissant Créateur, je voudrais, en tant que citoyen marocain et maghrébin, prendre une initiative personnelle d’adresser, aux deux peuples frères du Royaume Chérifien du Maroc, et  de
La République Algérienne Démocratique et Populaire, les meilleurs vœux de bonheur.de succès et de prospérité, en priant Le Tout Puissant de les préserver, de les aider, de les combler de Ses Nombreux et Consistants Bienfaits, dont la paix, l’entente, la compréhension et le respect mutuels, dans un climat de sérénité, de quiétude, et de stabilité, tant souhaité par l’ensemble des populations du Grand Maghreb. 

  Je pars du principe, qu’autant l’acte de s’exprimer se veut significatif, même s’il ne peut pas représenter grand-chose, autant l’acte de se taire, surtout s’il était prémédité, serait susceptible de représenter, à lui seul, un danger de mort pour la conscience humaine. 

   A tous les niveaux de responsabilités, le silence ne peut être que méprisable, à plus forte raison lorsqu’il s’agit d’un silence comploteur, de connivence, de manigance politicienne. 

   Ni la guerre des sables en 1963, ni les différentes crises que les relations algéro-marocaines avaient connues depuis cette date jusqu’à nos jours, n’ont réussi à ternir ni à menacer le voisinage, la stabilité régionale, comme les événements des ces derniers jours.                                                                                                                               

  Désormais tout est possible, et rien n’est impossible : un conflit armé dévastateur, généralisé, ou une paix des braves totale et durable. Tous ces bruits de bottes angoissants, et rien ne parvient à briser le silence de la muette légendaire qu’est l’Organisation de la ligue arabe, ni celui de bien d’autres. 

   Pire encore, les deux pays/états frères, se font chaque fois piéger par des interventions directes ou indirectes de fauteurs de troubles relationnels entre, nous le répétons, nous le soulignons avec toutes nos forces, deux pays/états frères, amis, compagnons, voisins, complémentaires l’un l’autre.                    

   Ni l’Express Transmaghrébin, ni l’Union Pour
la Méditerranée, ni le développement du continent africain, ni les problèmes du moyen orient, ni les foyers de tensions internationales, pour ne citer que ces exemples saillants, rien ne sera résolu de la façon optimale souhaitée, sans la participation, sans la contribution commune du Maroc et de l’Algérie. ! 

   Nous implorons Dieu, nous prions S. M. Le Roi Mohamed VI et S..E. Le Président Bouteflika de prendre en compte, quoiqu’il arrive,  les droits et devoirs du voisinage, de l’héritage de l’Histoire commune, du patrimoine  socioculturel et religieux commun, d’un avenir commun, d’un destin commun.   Les relations maroco-algériennes payent actuellement ce qu’elles ont subi et continuent à subir comme pressions, interventions, machinations, instrumentalisations, extérieures de tous ordres et de tous bords./.                                                                                         

         DE VIVE VOIX : Mohammed ESSAHLAOUI 

2 Réponses à “MAROC, ALGERIE : DEUX PAYS FRERES POUR TOUJOURS”

  1. bravo SI ESSAHLAOUI / AHMED BOUAZZAOUI

    Dernière publication sur En Parler-EN PARLER_DE VIVE VOIX : ! L’ECOLE N’APPREND PAS A ECRIRE, MEME SI ELLE Y CONTRIBUE !

  2. BONJOUR M.BOUAZZAOUI ! CE SONT SURTOUT LES DEUX PAYS FRERES, L’ALGERIE ET LE MAROC, QUI ONT LE PLUS BESOIN DE NOS ENCOURAGEMENTS POUR ENTRETENIR DES RELATIONS MOINS TENDUES ENTRE LES DEUX ETATS, ET ENTRE LES DEUX PEUPLES, CONDITION SINE QUA NON POUR LE DEMARRAGE DU TRAIN MAGHREBIN IN CHAA ALLAH.!
    BIEN CORDIALEMENT. MERCI ET BON COURAGE .!
    M..E.

    Dernière publication sur En Parler-EN PARLER_DE VIVE VOIX : ! L’ECOLE N’APPREND PAS A ECRIRE, MEME SI ELLE Y CONTRIBUE !

Laisser un commentaire