LA FORMATION DES ENSEIGNANTS EN PERTE DE VISIBILITE

                        LA FORMATION DES ENSEIGNANTS EN PERTE DE VISIBILITE

                          ET DE MOYENS APPROPRIES… !     La formation des ressources humaines (F.R.H.) est devenue, au fil des années, un des domaines les plus convoités et les plus courtisés dans toutes les sociétés qui connaissent un développement durable et confirmé. 

    De grandes entreprises internationales se sont spécialisées, dans  des formations dites pointues, ciblées, pour accompagner le bond spectaculaire  des industries d’automobiles, en vogue. 

    C’est aussi le cas, entre autres,  des industries aéronautiques de guerres comme de paix qui exigent des spécialisations ‘atomisées’, de dernier cri…etc. 

    Désormais,  ce ne sont plus les nouvelles créations qui permettent, aux superpuissances, de remporter des batailles militaires ou diplomatiques, mais plutôt les R.H.qui les manient, surtout comme moyens extrêmement efficaces de dissuasion, aux effets psychologiques hyper hypnotisant, hyper dépersonnalisant. 

     Force est de constater cependant, que les hauts responsables du domaine de  l’éducation, en Afrique plus particulièrement, s’obstinent à accorder une importance quasiment paranoïaque aux nouveautés matérielles, au détriment de la formation de ‘persuasion’ professionnelle et pédagogique des R.H. ! 

          On persiste à croire et à faire croire, qu’il suffirait de doter les établissements scolaires de matériels sophistiqués, importés d’ailleurs, pour dé diaboliser la fatalité qui semble s’acharner sur le niveau des étudiants : un niveau qui, paraît–il arrangerait confortablement les affaires de certains spéculateurs appartenant, de surcroît, au milieu socio-éducatif, dans de nombreux pays ‘durablement  sous développés ‘. 

   Il n’y aurait pas lieu ni de se voiler la face, ni de tergiverser…La règle d’or que privilégient tous les chercheurs spécialisés dans le domaine de l’éducation, de tous les siècles, est la mise en chantiers d’une politique de formations des R.H. 

    Une telle politique serait susceptible de donner à l’éducation des générations un sens, celui du développement durable  de l’être humain, un développement universaliste, respectant la personnalité, les droits  de la personnalité humaine de l’étudiant, et mettant en exergue ses devoirs de citoyen capable de jouer fièrement et lucidement son rôle multidimensionnel, dans la société. 

   La formation des enseignants ne devrait jamais être le parent pauvre d’un système éducatif qui se veut dynamique, créatif, cohérent, responsable.  Il devrait s’agir de formations au pluriel, sur les plans de la forme et du contenu. 

   Il serait vivement recommandé de multiplier, autant que faire se peut, des canevas de formations, rigoureusement ciblés, au bénéfice de publics spécifiquement constitués.     Les formations, devraient, si cela s’avère nécessaire, être prescrites  dans les tableaux de service des publics concernés. 

     Loin de revêtir un quelconque caractère coercitif, les formations seraient ainsi fort appréciées, souhaitées et même, demandées. C’est le droit légitime de tout enseignant. /. 

 DE VIVE VOIX : Mohammed ESSAHLAOUI                                                                                                                                                                                                                                       

                       

Laisser un commentaire