ISRAEL SE PREPARERAIT-IL A ATTAQUER GHAZZA…?!

         ISRAEL SE PREPARERAIT-IL A ATTAQUER GHAZZA…?!  Selon des ministres du gouvernement Netanyahou, Israël serait sur le point d’attaquer la bande de Ghazza. Des opérations « préventives et chirurgicales » s’avèrent désormais urgentes et nécessaires. Et ce, pour des raisons de stratégies militaires et géopolitiques diverses. 

Bien que le porte parole du Hamas ne cesse d’affirmer et de confirmer l’ engagement de son mouvement à respecter la trêve avec Israël, ce dernier semble invoquer, à plusieurs reprises, des menaces «  dangereuses et réelles » que laissent planer, sur l’état hébreu, les récentes attaques répétées de mortiers, perpétrées, par des éléments de la branche armée du principal mouvement de        résistance palestinienne, basé à Ghazza. 

Israël, cette fois, veut jouer, au moins sur trois fronts essentiels : 

1/Le front de l’implication de l’Egypte à sa frontière avec la bande de Ghazza, qui connaît ces derniers jours, de nombreux travaux pour ériger d’imposantes fortifications rendant quasi impossible toute infiltration, humaine ou matérielle, dans les deux sens. Pour Israël, il n’y a pas meilleure aubaine, que celle  offerte généreusement par le président Moubarak. 

2/Le front de coordination et de cohésion entre le Hamas et les autres mouvements de résistance, qui commence à donner des signes de fissuration sérieuse, ne saurait laisser indifférente l’armée d’Israël, fraîchement dotée de matériels de guerre offensive, des plus sophistiqués. 

Grâce à ces deux avantages notoires, les soldats israéliens seraient plus motivés  psychologiquement, moralement, et militairement en vue disent – ils de finir le travail de nettoyage entamé lors de l’invasion précédente. 

3/Le front de Mahmoud ABBAS, chef de l’autorité palestinienne qui serait en train de gagner du terrain, depuis que de nombreux pays ont reconnu
La Palestine en tant qu’état indépendant. Cela permettrait au C.A.P.de reprendre des contacts avec Israël, pour obtenir un arrêt même temporaire des chantiers de colonisation, et d’entreprendre un dialogue, s’il le faut pour la forme, avec Ismail HANIE. Cela permettrait d’autre part, d’isoler davantage le Hamas, et d’intensifier la pression sur l’ensemble des mouvements de résistance palestinienne. 

   Ainsi, Israël aurait toute latitude de préparer ses frappes particulièrement ciblées et meurtrières, à partir des propres bases de son ennemi juré le Hamas par frères Palestiniens de Fatah et frères Egyptiens de Moubarak, interposés, et dans une indifférence traitresse du monde arabe. /.                                  DE VIVE VOIX : Mohammed ESSAHLAOUI 

                                                                                                                                                            

Laisser un commentaire