EST-IL VRAI QUE L’EGYPTE N’EST PAS LA TUNISIE… ? !

                         EST-IL VRAI QUE  L’EGYPTE  N’EST  PAS  
LA TUNISIE… ? ! 
   Les dictatures du monde arabe, ont dû profondément étudier et analyser la chronologie des événements ayant secoué
La Tunisie ces dernières semaines, pour en tirer les enseignements qui leur seraient d’un immense secours. 

Mais, le plus important pour les dirigeants concernés, se résume en trois maîtres-mots, qui commencent tous, par la lettre R, et qui représentent trois phases capitales : 

1/LA PHASE DE REVOLTE des populations, dans différentes régions du pays, suite comme toujours, à des agissements  déclencheurs de l’état, le moins qu’on puisse dire, contraires aux possibilités et aux intérêts vitaux du peuple. 

2/LA PHASE   DE RESISTANCE des populations qui, au fil des heures, des jours, des semaines, y croient. Au fur et à mesure que la répression féroce, ultime recours de prédilection des dictatures et des fausses démocraties, le mouvement de contestation commence à prendre de l’ampleur. On assiste alors aux prémisses d’un véritable soulèvement organisé, aux consignes et aux slogans de plus en plus percutants, plus unifiant,  plus solidarisant. 

3/LA PHASE DE REVOLUTION déclenchée par tout un peuple, contre la dictature, incarnée par le tyran dictateur . Désormais, de la simple et légitime revendication d’amélioration des conditions minimales de vie/ ou de survie, les manifestants donnent du ton, pour réclamer, exprimer, dénoncer les atteintes aux droits, à l’égalité des chances, au travail, au logement, aux soins médicaux,  à l’enseignement… 

Un seul mot d’ordre est répété par toutes les bouches : le changement. 

Commandé de mains de fer par H.Moubarak, le peuple égyptien a décidé  ce vendredi 28 janvier 2011, fermement et courageusement, de briser tous les obstacles psychologiques et matériels qui l’ont empêché, pendant plus de trente années piteuses, de misère noire, de tortures des âmes, des esprits, et des corps,  de crier de vive voix : A BAS
LA DICTATURE ! VIVE
LA DEMOCRATIE ! NOUS EXIGEONS
LA BONNE GOUVERNANCE ! 

Toutefois, la résistance-style 2011- est à peine à ses débuts, bien que le peuple vaillant d’Egypte ait résisté pendant ces longues années piteuses , il est à craindre que le régime dictatorial sur place ait recours ignoblement à des stratégies particulières qui lui seraient communiquées par certaines puissances qui voient en H.M. un allié fort et fidèle. 

Classé parmi les dirigeants modérés de la région, H.M. est investi de toutes les missions de sales besognes, telles que la nécessité de servir de pare-chocs et de co- veilleur  sur la sécurité d’Israêl, face au Hamas, au Hezbollah, ainsi qu’aux états  fougueux, intégristes, terroristes, selon le jargon U.S. Il serait capable d’accuser de tous les maux, les frères musulmans, et la république islamique de l’Iran. 

Les dictateurs ont toujours privilégié le service du mercenariat pour plaire,   non point à leurs peuples, mais plutôt à leurs employeurs généreux et muets, quand il est question d’injustices et d’atteintes caractérisées aux droits élémentaires de leurs peuples./. DE VIVE VOIX : Mohammed ESSAHLAOUI                                                                              

Laisser un commentaire