EGYPTE : REVOLUTION POPULAIRE ET ATTENTES DES PEUPLES…!

                      EGYPTE : REVOLUTION POPULAIRE ET ATTENTES 

                              DES  PEUPLES  ARABO-MUSULMANS… ?! 

   La jeunesse égyptienne vient de relever un des plus grands défis d’une des plus grandes nations du monde arabe, en obligeant M.H.Moubarak le dictateur le plus servile et l’interlocuteur le plus docile, à démissionner après ses 33 années piteuses, de malheurs, de misères, de souffrances effroyables. 

Il pourra désormais savourer avec la fierté des lâches et des traîtres, les sales souvenirs de services ignobles rendus au sionisme et à l’impérialisme internationaux, en échange de leur silence, de leur complaisance, et de leur complicité. 

Il ne se contentait pas de trahir toutes les causes arabo-musulmanes en servant de mercenaire sous humain, de facilitateur intermédiaire, aux plus offrants, aux mieux proposants, mais il tenait absolument à réaliser des scores inédits, pour se prouver, pour prouver aux autres dictateurs, qu’il était le meilleur serveur des ennemis jurés de peuples opprimés, le plus bas des valets de la région . 

Jamais, l’opinion internationale, s’il y en a une, n’oubliera les images horribles de petits corps de bébés, de vieilles et vieux atrophiés de Ghazza qui suppliaient Dieu de les accueillir pour mettre fin à leur affres et souffrances impitoyables. Jamais, Moubarak, ne  dormira en paix, tant que les images des Ghazzaouis qui tentaient en vain de fuir le feu de l’enfer d’une guerre injuste et disproportionnée, continueront à défiler devant ce qui lui restera de son imaginaire orgueilleux, traversé sans cesse par l’éclaboussure d’un amour propre arabo-musulman déshonoré, décapité, parce que profondément blessé de toutes parts. 

Seul, un dictateur de la souche de Moubarak, pourrait supporter, sans craquer, de voir des habitants de la bande de Ghazza, tenter de creuser des passages souterrains en vue de demander de l’aide, de la nourriture, ou des médicaments, de l’autre côté                                                        de la frontière. 

Comment pardonner à une telle bête humaine, d’avoir interdit, à maintes reprises, aux caravanes de la liberté, l’accès à Ghazza ? Ton blocus a été plus atroce, plus inhumain que celui d’Israël. Ce n’est pas de bonne guerre Président déchu par ton peuple. ! 

Mr Moubarak, no baraka on you !, ce n’est pas seulement à ton peuple que tu rendras, un jour, des comptes. !  Quels dégâts ! Quels gâchis ! Toutes les grandes puissances comptaient sur toi, huileur des machines, pour imposer aux peuples arabo-musulmans des itinéraires de négociations à même de garantir la sécurité des colonisateurs /occupants Israéliens, en leur concédant une partie de la sainte mosquée Elqods. !./. DE VIVE VOIX : Mohammed ESSSAHLAOUI 

Laisser un commentaire