DES EVENEMENTS REGENERATEURS…?!

                             DES EVENEMENTS REGENERATEURS                                D’AUTRES EVENEMENTS… ? ! 

            Les révoltes suivies de révolutions en Tunisie, puis en Egypte, auront sans doute 

été des exemples d’événements ayant contribué à l’avènement d’autres événements. 

Faudrait-il, pour autant prétendre que les mêmes causes produisent les mêmes effets, ou d’autres effets tout simplement ? 

Plus concrètement, devrait-on s’attendre à ce que tous les pays arabes, qui connaissent des situations sociopolitiques, économico-culturelles, semblables, sinon identiques, sont susceptibles de connaître le même sort : résistance, révoltes, répressions, révolutions, chute du dictateur ;   interrogations, recherche d’approches de gestion pour remettre le train en marche, puis hésitations face aux modalités de mise en place de systèmes intérimaires ?   

Il va sans dire que tout changement, est tributaire d’une impulsion dichotomique (pensée-action), produite par des effets suffisamment combinés, indubitablement cohérents, et à priori génératrice d’autres effets interactifs, interdépendants. 

Prenons un exemple, tout à  fait évident dans certains pays développés : la contestation, qui illustre un niveau de protestation, laquelle reflète un besoin citoyen de revendication, absolument normal, ordinaire, légal. 

Mais dans des pays, encore en voie de développement et de démocratisation, l’expression d’ actes de parole du genre revendiquer un droit à…,  dénoncer…et évidemment  protester, et  contester, même dans le cas où leur auteur présumé chercherait juste à attirer l’attention des pouvoirs publics sur une situation,  un problème, qui nécessiteraient une intervention urgente appropriée, sont le plus souvent suspectés et négativement interprétés . 

Si nous tentions, dans cette perspective, de comprendre, par anticipation, l’attitude des pouvoirs publics du Maroc lors de la journée du 20 février 11, nous ne pourrions pas écarter la thèse de la régénération d’événement de marches citoyennes collectives, après celles de
la Tunisie, de l’Egypte, de Bahrayn, du Yémen (entre autres). ! 

Jusqu’à cette date, on nous faisait croire – médias officiels, semi-officiels,-que le Maroc était bien à l’abri des ondes de chocs…, contrairement à d’autres pays de la région, affirmait-on avec grande sérénité et confiance rassurante. 

Mais alors comment seraient lues et perçues les marches citoyennes du 20 février11 ayant rassemblé plus de 37000 participantes et participants, dans un pays qui a toujours eu recours à la formule magique : «  chez nous tout va toujours très bien lhamdou lillah » 

Soyons logiques et sincères, nous ne voulons plus nous comparer subjectivement, pour prouver le bien fondé de nos thèses. 

Si nous considérions la date du 20 février11 comme journée/référence, phare du respect des droits individuels et collectifs des citoyennes et des citoyens  du Maroc. Si la date du 20février11 avait été arrêtée d’un commun accord avec les organisateurs des 53 marches à travers le Royaume. 

Et puisque les 53 marches s’étaient déroulées, sans heurts, dans d’excellentes conditions de maturité exemplaire et de haute responsabilité. Alors nous nous devons d’entériner de telles performances et de le prouver, en banalisant la garantie des droits aux libertés individuelles et collectives, à l’égalité des chances, à la justice, à la transparence, à la bonne gouvernance, bases fondamentales de la démocratie active. 

La crédibilité, la plausibilité, le respect de notre pays par d’autres nations, dépendront de nos pratiques quotidiennes qui exigent de nous toutes et tous, de l’originalité, de l’authenticité, de la créativité d’événements conçus, planifiés, organisés, par nous-mêmes, chaque fois que cela s’avère indispensable. 

Grâce à sa majorité, à ses aptitudes d’autonomisation, le peuple marocain a démontré à maintes occasions, qu’il était capable de créer des événements. 

 Parce qu’il est mûr et avisé, il a dépassé désormais le stade d’en subir./.                                                                                                                                                        DE VIVE VOIX : Mohammed ESSAHLAOUI 

2 Réponses à “DES EVENEMENTS REGENERATEURS…?!”

  1. Pharmg353 dit :

    Hello! dbcbaef interesting dbcbaef site!

  2. Merci pour l’intérêt que vous accordez à ce type de réflexions
    qui gagneraient, cependant, à être approfondies./.

    Bien cordialement.
    M.E.

    Dernière publication sur En Parler-EN PARLER_DE VIVE VOIX : ! L’ECOLE N’APPREND PAS A ECRIRE, MEME SI ELLE Y CONTRIBUE !

Laisser un commentaire