PALESTINE : L’ACCORD SURPRISE… !

                      PALESTINE : L’ACCORD SURPRISE… ! 

La journée du 27/04/2011 aura été, sans conteste, celle de la résurrection d’une  espérance prometteuse, pour tout le peuple palestinien. 

Après de rudes et âpres discussions entre le Fath et le Hamas, les deux « frères ennemis » se sont mis enfin d’accord sur une plateforme de compréhension et d’entente mutuelles, susceptible de mettre un terme à un long conflit fratricide qui, de l’avis de tous les spécialistes de la question palestinienne, allait déboucher sur une guerre civile particulièrement dévastatrice, sur tous les plans, et à tous les niveaux. 

L’accord ultime qui a surpris tout le monde, de par son pragmatisme, son réalisme, sa discrétion, avait emprunté les sentiers salutaires d’un aboutissement heureux. Il stipule, entre autres, la constitution d’un gouvernement palestinien, composé de  technocrates. 

Le  porte- parole du Haut Conseil Militaire Egyptien, n’a pas manqué de préciser  l’invitation des différentes factions de la résistance palestinienne, au Caire, afin de cosigner l’accord surprise, tant souhaité et tant attendu, par l’intégralité du peuple palestinien. 

Une chose sûre et certaine, c’est que l’aboutissement de cet accord surprise, survient dans une conjoncture géopolitique régionale, caractérisée essentiellement par des événements d’ordre intérieur et extérieur ; ces derniers auraient, d’une façon ou d’une autre, contribué à assainir le climat inter palestinien pour que soit opéré un bond de rapprochement, le moins que l’on puisse dire, miraculeux : 

Comme suite logique aux différents mouvements de contestations populaires, dans la quasi-totalité des pays arabes, la jeunesse palestinienne, toutes tendances et  sensibilités confondues, a envahi la rue pour revendiquer les droits du peuple à l’unité, l’égalité, la justice et la paix. 

En stigmatisant la corruption qui ronge la société, la jeunesse révolutionnaire citoyenne a exigé des responsables palestiniens de  résoudre les différends internes, pour focaliser et mobiliser  leurs efforts pour la lutte contre l’ennemi commun : le sionisme, et l’occupation israélienne. 

Par ailleurs, les événements d’une rare violence qui secouent
La Syrie,
La Libye, Le Yémen,
La Jordanie, depuis des semaines, auraient incité les palestiniens à tirer des enseignements fort édifiants, en particulier, les dangers qui guetteraient les peuples désunis,  vivant sous le joug des dictatures corrompues. 

La jeunesse révolutionnaire du peuple palestinien, semble avoir pris la relève ; le flambeau de la libération d’Elqods et des territoires occupés se trouve, désormais entre des mains sûres de citoyens hautement responsabilisés, profondément et lucidement engagés, sur la voie unificatrice de la liberté et de la démocratie. /. DE VIVE VOIX : Mohammed ESSAHLAOUI 

Laisser un commentaire