MAROC : LES GENEREUX ENCOURAGEMENTS DE L’OCCIDENT… !

MAROC : LES GENEREUX ENCOURAGEMENTS DE L’OCCIDENT… ! 

    J’ai toujours souhaité pour, mon pays, mes meilleurs vœux de prospérité, de paix, de consolidation des acquis, sur le plan de la liberté et de l’indépendance. J’ai souvent souhaité pour mon pays de meilleures avancées économiques, de grandes percées sur les plans de l’Education et de la recherche scientifique et technologique. 

Je voudrais que le Maroc se porte merveilleusement bien, qu’il ne soit «  jamais » malade, que les Marocaines et les Marocains travaillent avec dynamisme et créativité, dans des conditions optimales où les droits et les devoirs soient rigoureusement respectés, par chacun et par toutes et tous. 

Mais, je formule les souhaits les plus ardents de bonheur, de réussite, de succès, dans tous les domaines de formation qui feraient des jeunes Marocains, de hauts responsables solidement qualifiés, capables de gérer les affaires du pays avec la transparence, les compétences, et le dévouement requis . 

Je partage du plus profond de mon cœur, leurs soucis quotidiens, leurs préoccupations familiales et professionnelles. Je sais qu’ils ne demandent pas beaucoup à leur pays, hormis un boulot honorable, un toit respectable, un foyer paisible dans un nid d’amour partagé. 

Oui, je demeure convaincu que si les biens et les fabuleuses richesses du pays étaient  gérés avec équité, intégrité, rigueur… ! Je demeure lucidement persuadé que si les principes de l’égalité des chances, entre tous, du plus petit salarié au plus haut responsable, étaient garantis, sans aucune exception, que si la distribution des fortunes se  faisait avec justice, tout serait possible dès aujourd’hui, sans plus attendre. 

Les Marocaines et les Marocains, s’ils jouissent d’une patience légendaire, s’ils vivent presque tous les jours avec l’espoir d’une vie meilleure, ils ne pourraient guère attendre plus longtemps ! 

Je serais tenté de crier du plus haut sommet de l’Atlas : le Maroc doit avant tout recouvrer sa liberté, son indépendance… ! L’Occident ne nous fait pas le moindre cadeau, il exige des contreparties lourdes de conséquences. 

Je me demande fébrilement pourquoi les plus hauts responsables marocains  dépensent tant de fortunes, appartenant en principe, au peuple marocain. ! Le feraient-ils, uniquement et essentiellement, pour que l’Occident ne tarisse jamais d’éloges à leur égard ?! 

Je  persiste et je signe : la «  nouvelle » lecture de la « nouvelle » constitution du « nouveau » Maroc, ne gagnerait rien en s’attardant expressément et avec préméditation, à la forme et aux façades à embellir, alors qu’elle devrait plutôt répondre aux multiples besoins de toutes natures, qui constituent les véritables enjeux de la nouvelle ère, de la nouvelle démocratie, de la nouvelle bonne gouvernance du pays./.  DE VIVE VOIX : Mohammed ESSAHLAOUI 

Laisser un commentaire