MAROC : LA CHAINE 2M, ENTRE LES REALITES ET LES PRETENTIONS !

 MAROC : LA CHAINE 2M, ENTRE LES REALITES  ET LES PRETENTIONS !

 

C’est essentiellement parce que l’on s’intéresse à tous ceux qui s’ingénient à marquer leurs différences par rapport à d’autres dans tous les domaines de la vie dite moderne et/ou modernisatrice, non pas que l’on soit un vulgaire copieur d’habitudes étrangères, ou que l’on prétende donner des leçons saugrenues et déplacées sur des discours importés et importateurs, mais bien plus grave et plus profond qu’on le croit.

 

Toutefois et au risque de se distinguer en se faisant remarquer, des exemples criants ne manquent guère dans le système  audiovisuel marocain -et non pas national car c’est bien de cela qu’il s’agit- quand des voix honnêtes et citoyennes  s’élèvent pour dénoncer l’incrustation  de cet intrus qui s’appelle 2M.

 

D’abord pourquoi cette appellation 2M, et quelles connotations possibles  se faufilent-elles subrepticement ?

Serait-ce parce qu’il s’agit de 2 Maroc(s) tout à fait différents l’un de l’autre : le traditionnel et le moderne ?

 

Et puis pourquoi cette chaine se veut-elle à la fois marocaine et internationale ? Dans le cas de figure où il s’agirait de locomotive culturelle, développementale de tous les pays  longeant les côtes du bassin méditerranéen, comment le citoyen marocain et ou méditerranéen et ou international va-t-il appréhender de telles dimensions spatio-culturelles ?

 

Par ailleurs, on est intrigué, et même piqué au vif lorsque l’autre appellation oh combien porteuse de germes d’espoirs et d’espérances, de promesses made in Morroco surgit comme un rêve stupide et irréaliste : Chaîne TV. du Grand Maghreb Arabe.

 

On  pourrait « s’amuser » ainsi rien qu’au niveau de l’appellation de cette chaîne extra-intra muros qui envahit sans le moindre permis d’entrer pudiquement, dans les foyers marocains, maghrébins , arabes, internationaux.

 

Passons, après ces interrogations légitimes, à propos de cette chaîne  qui s’est donné, semble-t-il, comme ultime projet de défigurer, de dénaturer, de délocaliser, des informations, des émissions, des programmes francophones, drainant des surplus de cultures, des idées d’un autre ordre de colonialisme suggéré sinon imposé, cette fois, par pays interposés, passons, maintenant  au fond, aux bas fonds pour dire plus exactement, aux techniques et procédés d’animation qui paraissent comparables à des actes de « masturbations psychologiques » du faire comme si, de faire comme certains, mais pas n’importe quels certains !

 

Loin de nous toute intention d’exhaustivité, signalons, avec grande émotion la partialité nauséabonde des informations dans les différents bulletins  ou éditions, et c’est là un des points saillants d’une forme d’ingérence intolérable et inacceptable dans les affaires intérieures d’Etats souverains.

 

Tout est programmé de sorte que les différences objectives qu’on tente de mettre en relief, se résument dans un sens d’opportunisme politique qui se permet au nom de la déformation des informations de : tendance malsaine et de diffusion loin des règles de l’étique et de la déontologie de la profession.

 

En ce sens, et en tant que citoyen maghrébin, habitué  assidu mais critique des émissions quotidiennes de la chaîne 2M, conscient de mes  responsabilités citoyennes, au présent et au futur, je demeure lucidement et profondément convaincu que le projet socioculturel et sociopolitique incarné par la chaîne 2M ne représente en rien les vérités, ni les réalités, ni les préoccupations populaire et légitimes d’une grande majorité silencieuse du peuple marocain, qui ne fait que subir les avatars injustes et irrationnels d’une chaîne étrange et étrangère dont les émissions et les programmes  gagneraient ,  sans le moindre doute, à être révisés à la fois sur la forme et le contenu.

 

En définitive, c’est toute la philosophie du projet à moyen terme et à long terme que la chaine 2M, qui faudrait-il le rappeler,  devrait se limiter à accompagner et non à diriger, ni à orienter, ni à influencer les  choix, les aspirations et les attentes naturelles et réelles de la nation marocaine, /.

DE VIVE VOIX : Mohammed Essahlaoui

 

 

 

Laisser un commentaire