TUNISIE : DEUX JOURS APRES L’EUPHORIE… ?

16 janvier 2011

           TUNISIE : DEUX JOURS APRES L’EUPHORIE… ?  Les sœurs et frères Tunisiens ont tout le droit et le mérite d’avoir intelligemment et courageusement résisté à la féroce répression policière, des différents corps d’élites surarmées d’une dictature fortement et sauvagement enracinée, grâce au concours de mercenaires opportunistes tant de l’intérieur que de l’extérieur. 

Nous n’avons pas de conseils à donner à nos concitoyens Tunisiens du Grand Maghreb, quand bien-même le pourrions-nous. 

  Néanmoins, nous souhaiterions participer à la réflexion qui a accompagné  leur action téméraire et lucide durant les longues et pénibles années de souffrances, de résistances, et qui se poursuit à tous les niveaux de responsabilités d’encadrements populaires. 

Si la chute du dictateur Ben ALI, ne fait aucun doute, celle de la dictature, par contre exige davantage de réflexion et de méditation appropriée. 

Il s’agit d’un puzzle complexe, d’un ensemble de composantes, de constituants…. Le régime lui-même, après plus de vingt trois longues années et quatre semaines, demeure encore verrouillé, selon des scénarios pluridimensionnels, en amont et en aval. 

Les spécialistes du domaine utilisent le concept de « séquelles », concept qui couvre différents aspects immédiats évolutifs et secondaires, d’un fait pathologique déterminé. Nous préférons parler plus simplement et directement de l’après B.A. le dictateur avéré et confirmé jusqu’à sa dernière minute tyrannique. 

Nous aurions tant aimé ne pas faire allusion à la formule d’un grand et célèbre penseur : « les savants produisent des idées révolutionnaires, les peuples meurent pour de telles idées, les…..en récoltent opportunément les fruits. »(No comment please.) 

Le dictateur B.A., à ne pas oublier, s’était consacré et attelé durant toute sa dictature, à amputer, à déstructurer, à détruire toute opposition à son système maladif. Il a dénaturé, défiguré, dénigré, dévalorisé, toute tentative/tentation d’opposition, au profit d’un seul et unique parti : le sien ! 

Nous faisons, cependant, grande confiance, en tant que concitoyens du Grand Maghreb intéressés et concernés, au génie créatif du grand peuple tunisien frère, à la formation académique et expérientielle de ses intellectuels, et à toutes les forces dynamiques et vivantes pour que
LA TUNISIE concrétise et réalise ses vœux les plus chers, en pleine harmonie avec ses idéaux fondamentaux, et ses lourds sacrifices pour la dignité humaine. 

Que VIVE
LA TUNISIE qui ne s’est jamais agenouillée. 
Que VIVE LE CHER PEUPLE DELA TUNISIE ALHABIBA !/. 

 DE VIVE VOIX : Mohammed ESSAHLAOUI 

LE MAGHREB DES RESISTANCES POPULAIRES… !

15 janvier 2011

                   LE MAGHREB DES RESISTANCES POPULAIRES… !  C’est cela le phénomène des imprévisibles, que ni les dirigeants du Maghreb, ni les instances dormeuses de l’U.M.A., n’ont jamais voulu/pu comprendre, en dépit des imposants dispositifs sécuritaires humains et logistiques dont ils disposent, non sans une fierté d’outre mer et d’outre océan. 

Les amis occidentaux prouvent chaque fois, à qui veut les entendre, qu’ils sont de mauvais et piètres conseillers avérés, en matière  de prévisions d’explosions sociales, de différentes natures, pour de multiples raisons. 

Ce sont, certes, d’éminentes personnalités politiques, de grands stratèges de luttes antipopulaires, de remarquables sortants de prestigieuses écoles de formations spécialisées, mais ce sont aussi de lamentables connaisseurs des thermomètres de l’Afrique du nord. 

Le Grand Maghreb a toujours été le siège incontournable des résistances populaires. Aurait-oublié qu’il  ne s’agit guère de maghreb de dirigeants assoiffés de  pouvoir oppresseur, de totalitarisme dictatorial, ni de maghreb de  féroces multinationales, d’inhumaines machines broyeuses  des classes  ouvrières, à la solde de patronats de délocalisations haletantes derrière  des gains toujours inassouvis, sauvagement animaliers. ?! 

Personne ne voudra d’un maghreb non désiré et indésirable. ! Désormais, la grande bataille, l’ultime bataille, la légitime bataille, aura lieu exclusivement pour libérer les populations maghrébines de l’exploitation, des injustices, des inégalités, des servitudes, de tous genres. 

Le Grand Maghreb souhaité par toutes et tous, se veut  à la fois un moyen et une fin, en ce sens il sera un cadre de revendications légales et légitimes, une plateforme de résistances au désespoir, à la paupérisation morale et matérielle des citoyens de cet énorme et vaste espace, source de solidarité, d’entente, de  fraternité, de complémentarité agissante et non simplement vagissante. ! 

Le Grand Maghreb souhaité, par toutes et tous, se veut unificateur des  génies, des énergies et synergies, des aspirations, des rêves, des idéaux populaires, d’une jeunesse incomprise/mésestimée/mal et sous employée. 

Ce Grand Maghreb, en l’occurrence, a vibré corps et âmes avec des jeunes, des intellectuels, des avocats, des engagés…qui ont bravé pendant plus de vingt-trois ans et quatre semaines, les mercenaires d’un grand dictateur, misérablement et paradoxalement abandonné, par ses fidèles  protecteurs/souteneurs/chouchouteurs d’antan. !./. 

DE VIVE VOIX : Mohammed ESSAHLAOUI 

REFERENDUM D’AUTO-DETERMINATION AU SUD DU SOUDAN .

8 janvier 2011

            REFERENDUM D’AUTO-DETERMINATION AU SUD DU SOUDAN . Bientôt les populations du sud du Soudan, à majorité chrétienne, auront à se prononcer s’ils souhaitent se séparer du nord, ou s’ils optent pour le statuquo unioniste des deux parties  du pays. 

Selon des sources occidentales, bien informées, les jeux seraient déjà faits, et le résultat serait sans appel : désormais il y aurait  deux états  séparés par une frontière de plus de deux mille km de long.   

Le président soudanais Omar ELBACHIR aura beau tenir des discours rassurants de chef d’état avisé, l’Histoire ne se trompera  à son compte. Hormis ses slogans anti-impérialistes, ses grandes et impardonnables erreurs, les dysfonctionnements gravissimes de ses différents gouvernements, sont autant de maladresses ayant gratuitement contribué à précipiter le régime soudanais dans le cahot inévitable. 

Par ailleurs, il s’est attiré de graves ennuis avec la communauté internationale, en particulier les états occidentaux et le Conseil de sécurité de l’O.N.U., comme suite logique aux guerres du Darfour d’une part, et aux relations extrêmement tendues avec son voisin Tchadien. 

Aussi, dans ce sens, il serait intéressant de tirer un certain nombre d’enseignements qui ne manqueraient sans doute pas, d’alimenter des débats contradictoires fratricides, houleux, d’une acuité phénoménale, et de servir de référentiel éprouvé pour d’autres expériences. 

Le Président Elbachir est donc responsables de toutes les affres et malheurs qui ont frappé ce grenier d’Afrique, cet état particulièrement riche en ressources humaines et naturelles impressionnantes. 

Sur le plan intérieur, l’opinion internationale constatera, en plus d’une très mauvaise gestion des affaires du pays, à tous les niveaux, son implication personnelle dans la quasi totalité des conflits qui ont déchiré, meurtri, brisé, ce qui restait de l’unité nationale, au sein même de son propre parti. 

Sur le plan extérieur, il importe de souligner le nombre alarmant d’ingérences d’états dans les affaires soudanaises : des donneurs de leçons,  des comploteurs, des fomenteurs de troubles : Le Soudan est ouvert à tous les dangers, il est malade, habité par des populations paupérisées, malades, désespérées, abandonnées, trahies, par des personnalités politiques, et par les multiples instances d’un état déjà profondément divisé dans les faits. 

Le référendum de l’auto- détermination du peuple soudanais, aurait pu être reconverti en un référendum d’autonomie, si les responsables soudanais avaient priorisé l’unité nationale  en pensant avant tout, en agissant avant tout, en s’investissant avant tout dans ce qui unit, et non pas dans ce qui désunit les innocentes populations du grand Soudan Africain. /. DE VIVE VOIX : Mohammed ESSAHLAOUI 

LE GOUVERNEMENT A. EL FASSI, A LA RECHERCHE…!

6 janvier 2011

              LE GOUVERNEMENT A. EL FASSI, A
LA RECHERCHE   
                         PERMANENTE D’ISSUES SALVATRICES… !         En matière d’argumentation à vocation défensive et préventive, le premier ministre marocain, devrait, quotidiennement et surtout la nuit, faire des prières supplémentaires pour remercier Le Tout Puissant  de l’avoir protégé et préservé, jusque- là, de toute chute au sens propre et au sens figuré. !   

Le jour, il met le veston ou la djellaba de M. le Premier Ministre du Gouvernement de Sa Majesté, après s’être juré avant la prière d’Alfajr, de se conformer, fidèlement, inconditionnellement, aux Hautes Instructions Royales, quitte à les appliquer à la lettre. De cette manière, il semble travailler selon la formule légendaire d’un célèbre acteur : «  MOI, VOUS SAVEZ, JE NE VEUX PAS ME MOUILLER.. »   Avec des amis, il sort discrètement de sa veste, une autre formule adaptable au contexte et à la situation : « …Mais, je n’ai aucun pouvoir, je ne fais qu’exécuter des ordres. » 

Un tel langage, une telle approche, prouvent indubitablement que le concept d’instructions, compris en tant que structure de surface, semble insuffisamment appréhendé en tant que structure profonde. Aussi serait-il impératif de situer les Hautes Instructions Royales, au plus haut niveau des finalités de la bonne gouvernance marocaine.  Force donc est de souligner, que la liste de dire de faire, devrait être considérée dénotativement et connotativement, exhaustivement et spécifiquement, compte tenu des positions, et des statuts, au niveau pyramidal : Instructions, ordres, sommations, interpellations, notifications, recommandations, conseils, suggestions, propositions…Toutes ces entrées gagneraient, au niveau OPERATIONNEL, à passer par un filtrage de décodage, de décryptage, car il s’agit de MESSAGES, beaucoup plus que de simples énoncés : pour décoder des MESSAGES SPECIAUX, IL FAUT UTILISER DES OUTILS SPECIAUX ! Prenons un exemple à contrario, qui nécessite une  mise  en relief particulière du concept de RECOMMANDATIONS. Dans pareils cas, il importe de faire preuve de discernement, de circonspection, de perspicacité non pas exclusivement interprétative du Message Royal, mais faisant foi d’UN EVENEMENT NATIONAL.      Dans tous les cas, et j’engage pleinement ma responsabilité intellectuelle et rédactionnelle, il y va de la bonne gouvernance qui requiert en plus des compétences citoyennes et professionnelles, le dynamisme, la créativité, la prise d’initiatives audacieuses d’un premier ministre désigné pour servir le Maroc. /. 

DE VIVE VOIX : Mohammed ESSAHLAOUI                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                               

DEFAITES ET DEFECTIONS DES COALISES ARABES… !

4 janvier 2011

                          DEFAITES ET DEFECTIONS DES COALISES ARABES… ! 

C’est un soir chaud, comme tous les soir du ksar Samdine, où les étoiles cherchent et se cherchent un coin frais, pour marquer une pause bien méritée, avant de mourir pour laisser leurs places à des consœurs naissantes, à l’instant même où des prieurs dévoué(e), les mains et les yeux, s’adressant à Allah, Le Tout Puissant, pour qu’Il soit   du côté des soldats moudjahidines : la guerre fait rage, tout le proche et le moyen orient risquent de disparaître, pour accompagner la mosquée Elqods à un au- de là inconnu. 

Il est 20H g.m.t., de Damas, à Baghdâd, de Riyad au Caire, de Tunis à Rabat, on entend à la radio le même matraquage d’un même communiqué : Allah Akbar et louange à Allah : Chers peuples arabes, chers citoyens dévoués, les avions arabes se livrent, au moment où nous vous présentons ce spécial de dernière minute, à des bombardements intensifs et ciblés, au cœur encore un peu battant d’Israël, le sioniste, le raciste, le mécréant, l’usurpateur, l’ oppresseur, le criminel…. 

Il faut briser, à notre ennemi de tous les temps,  ce qui reste, chez lui, d’arrogance et de prétention déjà  sérieusement entamées, suite aux attaques surprises, puis aux offensives glorieuses menées par notre infanterie des . IIème et. IIIème bataillons, sous les commandements coordonnés  des Forces Armées Arabes, par Le Maréchal x   et le  Maréchal y. 

Dehors des femmes et des filles habillées en blanc et en noir, poussent des youyous de joie et de victoire. Les hommes, eux, qui veulent montrer un peu de retenue, se rendent chez Lhaj Mbarak en vue de siroter du thé à la menthe locale, et d’échanger des congratulations, en louant à la fois, les sages et courageux dirigeants arabes, leurs braves armées, sans oublier de lever les mains vers le Ciel, en signes de reconnaissance et de gratitude. 

 Cette ambiance de ‘mobilisation tranquille’, chez eux, ne les empêche pas d’écouter la célèbre et grande chanteuse du monde arabe du Golfe à l’Atlantique : Oum Koulthoum.   

Tard, la nuit, les maris rentrent chez eux, ne rêvant que d’une chose, et une seule, exterminer les Israêliens, en les jetant à la mer, comme le clament si souvent, les dirigeants arabes. 

Le lendemain, je rencontre mon collègue et ami, Bernard enseignant de math. Nous échangeons des salamaleks, et nous entrons dans le vif du sujet, en attendant le premier coup de sifflet matinal. 

-Mohammed ! Tu écoutes de temps en temps Europe 1 ? -Oh, oui ! J’aime bien ses programmes de musique, le soir. 

-Qu’en est – il de l’offensive arabe ? Ils disent avoir bombardé Tel Avive. !  Ecoute Med, je ne voudrais pas que tu te fasses de la peine, ce soir si tu veux écouter les infos d’Europe1, il paraît que les événements se précipitent. 

-Bonsoir ! ici Europe 1, les infos de 20H, mais tout d’abord nous allons passer l’antenne à nos envoyés spéciaux au Caire. -Ici Europe 1, nous suivons en direct le point de presse du Général Moshi DAYAN. 

La suite, nous la connaissons  ! On nous a menti, Toutes les infos de toutes les stations arabes étaient du bluff. L’armée de l’état hébreu a envahi et occupé
la Cisjordanie, le plateau du Golan, et le Sinai. Une grande partie des armées arabes coalisées s’est trouvée encerclée, la ligue arabe……..stop ! Le conseil de sécurité de l’O.N.U….stop ! 

La guerre de juin 1967 aura duré 06 jours, le mensonge des dirigeants arabes dure et persiste toujours….stop !/. 

DE VIVE VOIX : Mohammed ESSAHLAOUI 

LE SAHEL : LE GRAND PRETEXTE… !

3 janvier 2011

                                LE SAHEL : LE GRAND PRETEXTE… !   A en croire certaines capitales occidentales, et plus précisément européennes, toutes les régions se trouvant à proximité et le long du couloir s’étendant du Soudan, de
La Somalie, au Sénégal et à
la Guinée, pullulent  d’éléments fortement armés appartenant à l’organisation nébuleuse Al-Qaïda au Maghreb Islamique. 

Selon des sources concordantes occidentales, des éléments de la branche afghane y superviseraient des entraînements, d’une rare intensité, à la guérilla urbaine et à des attaques surprises, au moyen d’armes particulièrement destructrices et meurtrières. 

Pour les stratèges militaires des U.S.A., il n’y a pas le moindre doute, tous les pays riverains de la méditerranée se trouvent  désormais, directement menacés et visés par « le même terrorisme international que celui qui sévit en Afghanistan et continue à 

sévir en Irak : un terrorisme aveugle, impitoyable, haineux, qui cherche à déstabiliser les nations libres et démocratiques, financé par des forces occultes, intolérantes, inhumaines. ». 

Comme par hasard, les U.S.A. utilisent le scénario qui leur réussit toujours, celui qui consiste à terroriser les peuples, à manipuler, à instrumentaliser des données, par le biais de statistiques fausses et tendancieuses, non pas pour les beaux yeux de certains chefs d’états, mais plutôt dans le but d’étendre leur suprématie impérialiste, en contrôlant et en sécurisant toutes les voies conduisant aux richesses naturelles de la planète. 

Et c’est bien à ce niveau des stratégies américaines, qu’interviennent puissamment les compagnies multinationales pour prêter main forte, aux grands pilleurs de trésors, avec la bénédiction d’états crédules, ou tellement avisés qu’ils prennent la décision de prendre part à la chevauchée des braves de ce monde « libre et démocratique. »   

Par ailleurs, le monde occidental  observe très attentivement les percées chinoises et iraniennes en direction du continent africain : les premières d’ordre économique, les secondes surtout d’ordre spirituel. A aucun prix, il n’a pas l’intention de se faire prendre au dépourvu. 

Ainsi, grâce à la stratégie des prétextes, et aux tactiques des diversions, les U.S.A. obtiennent toujours haut la main, ce qu’ils posent comme préalable à toute discussion sur la signature de contrats d’armement moderne d’une part, et sur le prix de leur silence complice, suite à d’éventuelles atteintes aux Droits de l’Homme et aux valeurs universelles, d’autre part. Les intérêts français, en l’occurrence, sont de toute façon garantis, voire protégés. 

Mieux que tout cela enfin, le message occidental est d’une clarté limpide : « Stoppez les ricochets d’Al-Qaïda, nous sécurisons votre existence. » DE VIVE VOIX : Mohammed ESSAHLAOUI 

POLITIQUE : POUR LA LIBERTE DE L’OPINION PERSONNELLE. ..!

30 décembre 2010

 POLITIQUE : POUR LA LIBERTE DE L’OPINION PERSONNELLE. ..!   Dans le domaine spirituel, on parle souvent de croyants pratiquants ou de croyants non pratiquants. 

  La religion, comme on le sait, est un ensemble de pratiques,  d’actions, de devoirs que, l’Homme sur terre est appelé à remplir en tant que croyant pratiquant, selon un rite, un rythme, une fréquence, bien déterminés. En sa qualité de créature divine, l’Homme se doit d’entretenir de bonnes relations avec les autres créatures, évitant tout comportement offensant, blessant, insultant, par le gestuel, l’expression  physique, ou la parole. 

En ce sens, la re- li –gion est donc un ensemble de moyens, de comportements, qui seraient de nature à permettre à l’Homme d’être constamment en contact avec Son Créateur Dieu Le Tout Puissant : d’où les notions de liens, de relations, de communion. 

Mais il arrive de temps à autre que des croyants expriment des opinions personnelles, individuelles, sur des modalités de certaines pratiques religieuses, comme cela fut le cas des « protestants ». La réaction de l’église ne s’est pas fait attendre : un croyant qui exprime une opinion personnelle, individuelle, sur la religion, sème  et provoque une certaine zizanie dans les esprits des croyants, chose par conséquent inadmissible, dans la mesure où elle porte atteinte au consensus des croyants : un tel acte fut taxé d’hérétique. D’où la définition : «  un hérétique est celui qui exprime des opinions personnelles, individuelles. »  Force est de constater, cependant, que cette acception est désormais  couramment adoptée dans le domaine politique, par des partis qui n’admettent nullement, parmi leurs adhérents, «  des hérétiques, des brebis galeuses, des membres qui propagent des opinions personnelles, individuelles, dangereuses pour l’unité, et la cohésion du parti politique en question. » En politique, comment expliquer un tel phénomène de «  politique d’exclusion, de marginalisation, d’intolérance, de tout ce qui est différent. ?! » Qu’est ce que le consensus politique, si ce n’est la dictature de ce qui s’appelle la majorité « écrasante » ?!!  Qu’est-ce-que ce système prétendument démocratique, qui s’est juré de ne pas reconnaître la liberté d’expression de l’opinion personnelle ? ! Serions-nous à l’ère de la « religionalisation »des partis politiques ?!!!./. DE VIVE VOIX : Mohammed ESSAHLAOUI 

LE RËVE D’UN PEUPLE…!

29 décembre 2010

Mohamed Essahlaoui

De :

Mohamed Essahlaoui

Voir le contact


                                    LE RÊVE D’UN PEUPLE…!

    Depuis son indépendance, Le Maroc se bat et combat pour se prouver, avant de le prouver aux autres, qu’il est capable et en mesure de gérer librement ses affaires intérieures et extérieures, dans une harmonie optimale entre ses différentes composantes sociales, économiques, politiques, culturelles, linguistiques, et spirituelles, entre autres….qui font sa grandeur et sa richesse intarissable.

 Grâce à sa position géographique, et à son histoire, il a toujours aspiré à accéder au rang d’une puissance pacifique régionale respectée par tous les états du monde.

Aujourd’hui, il lutte sur plusieurs fronts pour réaliser le rêve le plus réaliste et le plus pragmatique, qu’il n’ait jamais fait, en l’occurrence : son autosuffisance générale.

De nombreux chantiers de développement accéléré et durable foisonnent partout dans le pays, avec une priorité largement justifiée, accordée au social.

L’expérience de l’I.N.D.H.a prouvé, dans une mesure louable, sa pertinence, son adaptabilité, son bien fondé, en permettant la réalisation de l’une de ses finalités essentielles : l’initiation descitoyennes et des citoyens à se prendre en charge,avec engagement et lucidité, individuellement et collectivement.

Toutefois, une expérience aussi ambitieuse gagnerait, de notre point de vue, à être évaluée plus rigoureusement et scientifiquement.

Si  au niveau des intentions concrétisées, des objectifs réalisés, du nombre de familles mobilisées et engagées, l’expérience de l’I.N.D.H.mérite, sans conteste, d’être citée comme exemple de succès, au niveau des approches et des moyens,une réflexion sur le fond s’imposerait pour lui garantir sa pérennité,son efficacité, tant souhaitées :

1/Dans quelle mesure le secteur privé aurait-il contribué à huiler la machine de l’I.N.D.H.? En fonction de la réponse à une telle question, il serait possible d’évaluer, d’apprécier, d’estimer, la pertinence du critère de solidarité nationale .

Car toute la philosophie de cette expérience de développement humain repose sur celle d’une initiative qui se veut nationale , ne l’oublions surtout pas!

2/Dans quelle mesure, l’expérience ambitieuse nationale, aurait-elle respecté le critère de la marocanité des crédits pour le financement des différentes opérations d’accompagnement des bénéficiaires de projets sociétaux de développement humain?

Car il s’agit d’initiative nationale libre et indépendante, prise par une nation libre et indépendante, ne l’oublions surtout pas !

L’I.N.D.H.aura été une expérience fort prometteuse, dans la mesure où elle a permis/et permettra l’encouragement du travail tant individuel que collectif.

Elle a contribué/et contribuera à enclencher une dynamique libératrice des initiatives, de toutes les initiatives, des citoyennes et des citoyens qui depuis l’indépendance du Maroc, rêvent d’une nation égalitaire, d’une société solidaire, démocratique, au service d’un peuple qui ambitionne d’avoir la chance de prouver la grandeur de ses initiatives créatrices et novatrices à tous les niveaux, sur tous les plans./.

DE VIVE VOIX : Mohammed ESSAHLAOUI

RENDEZ LEUR TERRE AUX PALESTINIENS…!

28 décembre 2010

Vue complète

Mohamed Essahlaoui

De : Voir le contact

                RENDEZ LEUR TERRE AUX PALESTINIENS…!

    Comme cela parait curieux de remarquer qu’Israêl défende la thèse de la victime, en l’occurrence, d’une certaine incompréhension regrettable des peuples musulmans qui ne veulent pas du tout admettre qu’Israeêl désormais un état légitime, indépendant, souverain, soit créé en plein centre du moyen orient, avec Elqods comme capitale spirituelle promise .!

De telles affabulations monstrueuses ne pourraient jamais convaincre ni ses amis, ni ses ennemis. En 1948, date de création de l’état d’Israêl sur la terre de Palestine,

une grande personnalité politique avait confié à ses proches collaborateurs, la déclaration suivante : « comment voulez-vous que les Palestiniens reconnaissent un jour notre état, qui se trouve sur les terres que nous leur avions volées? Si, nous étions à leur place, nous l’aurions jamais accepté.! »

En effet, c’est la réalité, l’horrible réalité.! Israêl occupe la terre de Palestine depuis 1948 avec l’aide, le soutien, la couverture, des grandes puissances, et la complicité et la trahison de certains dirigeants du  » monde arabe « .

La thèse de la victimisation ne saurait ni ne pourrait être défendable quoi que le

sionisme internationale fasse, quoi que les amis, les lobbies, les traîtres, les fabulateurs mercenaires, fassent : jamais la conscience sioniste ne (re)trouvera la tranquillité, la sérénité.

Jamais, Dieu le Tout Puissant n’accordera Son Pardon aux principaux auteurs de ce crime odieux,ignoble, perpétré contre l’humanité.

Jamais, le pauvre peuple Palestinien, le monde musulman, les peuples épris de liberté,de justice, de démocratie,ne pardonneront aux sionistes leurs crimes abominables à l’encontre des petits enfants, des femmes, des vieilles et vieux Palestiniens qui errent, blessés, agressés,moralement,physiquement,sans pitié,abandonnés, trahis,par la conscience internationale.

Ce sont celles-là, ce sont ceux-là les vraies et les véritables victimes du sionisme du monde, soit disant moderne,démocratique,équitable.!

Nul besoin, nulle tentative, de s’ingénier à duper, à tromper l’opinion internationale en laissant libre court à une propagande haineuse, rancunière. 

L’Islam est tolérant, il  a toujours recommandé de respecter les autres religions.

Ce qui ne saurait ni ne pourrait être tolérable, c’est l’acte de voler, de spolier, une terre appartenant à un autre peuple.Lors de la 2ème guerre mondiale de 1939/1945, la quasi totalité des peuples de la terre,avaient exprimé, avec une profonde sincérité, leur indignation, leur solidarité, avec tous les peuples opprimés, maltraités,pourchassés par des régimes de dictatures forcenées.

Comment expliquer et comprendre que le peuple juif, qui avait douloureusement et inhumainement souffert des injustices insensées,inadmissibles,inacceptables,indubitablement intolérables et condamnables, accepte que le sionisme internationale fasse souffrir le peuple palestinien de la manière la plus atroce que l’Histoire humaine n’ait jamais vue.!

Rendez leur terre aux Palestiniens! Car en les privant de leur terre, vous les privez de leurs origines: cela s’appelle le crime d’extermination préméditée./.

 DE VIVE VOIX : Mohammed ESSAHLAOUI

ISRAEL SE PREPARERAIT-IL A ATTAQUER GHAZZA…?!

27 décembre 2010

         ISRAEL SE PREPARERAIT-IL A ATTAQUER GHAZZA…?!  Selon des ministres du gouvernement Netanyahou, Israël serait sur le point d’attaquer la bande de Ghazza. Des opérations « préventives et chirurgicales » s’avèrent désormais urgentes et nécessaires. Et ce, pour des raisons de stratégies militaires et géopolitiques diverses. 

Bien que le porte parole du Hamas ne cesse d’affirmer et de confirmer l’ engagement de son mouvement à respecter la trêve avec Israël, ce dernier semble invoquer, à plusieurs reprises, des menaces «  dangereuses et réelles » que laissent planer, sur l’état hébreu, les récentes attaques répétées de mortiers, perpétrées, par des éléments de la branche armée du principal mouvement de        résistance palestinienne, basé à Ghazza. 

Israël, cette fois, veut jouer, au moins sur trois fronts essentiels : 

1/Le front de l’implication de l’Egypte à sa frontière avec la bande de Ghazza, qui connaît ces derniers jours, de nombreux travaux pour ériger d’imposantes fortifications rendant quasi impossible toute infiltration, humaine ou matérielle, dans les deux sens. Pour Israël, il n’y a pas meilleure aubaine, que celle  offerte généreusement par le président Moubarak. 

2/Le front de coordination et de cohésion entre le Hamas et les autres mouvements de résistance, qui commence à donner des signes de fissuration sérieuse, ne saurait laisser indifférente l’armée d’Israël, fraîchement dotée de matériels de guerre offensive, des plus sophistiqués. 

Grâce à ces deux avantages notoires, les soldats israéliens seraient plus motivés  psychologiquement, moralement, et militairement en vue disent – ils de finir le travail de nettoyage entamé lors de l’invasion précédente. 

3/Le front de Mahmoud ABBAS, chef de l’autorité palestinienne qui serait en train de gagner du terrain, depuis que de nombreux pays ont reconnu
La Palestine en tant qu’état indépendant. Cela permettrait au C.A.P.de reprendre des contacts avec Israël, pour obtenir un arrêt même temporaire des chantiers de colonisation, et d’entreprendre un dialogue, s’il le faut pour la forme, avec Ismail HANIE. Cela permettrait d’autre part, d’isoler davantage le Hamas, et d’intensifier la pression sur l’ensemble des mouvements de résistance palestinienne. 

   Ainsi, Israël aurait toute latitude de préparer ses frappes particulièrement ciblées et meurtrières, à partir des propres bases de son ennemi juré le Hamas par frères Palestiniens de Fatah et frères Egyptiens de Moubarak, interposés, et dans une indifférence traitresse du monde arabe. /.                                  DE VIVE VOIX : Mohammed ESSAHLAOUI 

                                                                                                                                                            

1...232425262728